Influences & conseils

Voici une sélection d’extraits d’enregistrements mythiques qui lui ont donné envie de devenir bassiste, et qui l’inspirent toujours…

Jean Jacques Burnel

« London Lady » The Stranglers
de Rattus Norvegicus (United Artists, 1977)

À 10 ans, Gary adorait le punk « mélodique »…

Jean Jacques Burnel – bass, lead vocal / Hugh Cornwell – guitar, vocal / Dave Greenfield – keyboards / Jet Black – drums

Norman Watt Roy

« Hit me with your rhythm stick » Ian Dury & the Blockheads
de 7’ hit single (Stiff Records, 1978)

… et le punk avec un peu de funk …

Norman Watt-Roy – bass / Chaz Jankel – keyboard, guitar / John Turnbull – vocals, guitar / John Roberts – drums / Micky Gallagher – keyboards / Ian Dury – vocal / Davey Payne – saxophones

James Jameson

Le plus grand…

« What’s Going On » – Marvin Gaye (Isolated Bass Track)
de What’s Going On (Tamla Motown, 1971)
Chanson écrite par Renaldo Benson.
« Little ole boy, Little Ole Girl » Marvin Gaye & Tammi Terrell
de United (Tamla Motown, 1967)

James Jameson – bass / Marvin Gaye – vocal / Tammi Terrell – vocal / The funk brothers – other instruments

Larry Gales

« Rhythm a ning » Thelonious Monk Quartet in London
de Live in London (1965)

Une rediffusion de l’émission Jazz 625 de la BBC en 1965 ; c’est le swing par excellence.

Larry Gales – double bass / Thelonious Monk – piano / Charlie Rouse – tenor sax / Ben Riley – drums

« Raise Four » Thelonious Monk Quartet
de Underground (Columbia, 1968)

Larry Gales – bass / Charlie Rouse – tenor sax / Thelonious Monk – piano / Ben Riley – drums

Ray Brown

Lorsque le père de Gary écoutait un disque d’Oscar Peterson avec Ray Brown, il lui arrivait de prendre son jeune fils par les pieds et d’en faire une contrebasse ! Quand Gary avait 15 ans, son père regardait l’émission télévisée Jazz at the Gateway fort et tard le soir. Finalement, Gary a craqué : il a rejoint son père et commencé à prendre goût au jazz.

« Jaybone » Milt Jackson & friends
de Jackson, Johnson, Brown & Company (Pablo, 1983)

Ray Brown – double bass / Tom Ranier – piano / John Collins – guitar / Milt Jackson – vibraphone / JJ Johnson – trombone / Roy McCurdy – drums

La leçon de Ray Brown :

Ce cours a eu lieu en avril 1992 dans la chambre d’hôtel de Ray, à Montparnasse.

Les conseils de Ray Brown :

  • Travailler l’accompagnement, le tempo (plus que les solos).
  • Apprendre les standards par coeur, en chantant la mélodie dans toutes les tonalités.

Red Mitchell

Relevé solo de Tony Fruscella « Simple isn’t easy »
de Simple isn’t easy (Sunnyside, 1983)

Red a chanté ce solo avec la bande pendant l’entracte d’un concert de Helen Merrill au New Morning dans les années 1990.

Red Mitchell – words & vocal / Tony Fruscella – trumpet / from Simple isn’t easy (Sunnyside 1983)

Jean François Jenny Clark

Un homme d’une extrême gentillesse et d’une grande exigence. Deux cours avec lui, en 1990, suffirent pour mettre en évidence l’exemple à suivre…

« Scott » Unison solo album
de Unison (CMP Records, 1987)

Hommage à la légende de la contrebasse, Scott LaFaro.

George Mraz

« Confirmation » Tommy Flanagan trio
de Eclypso (Enja, 1977)

C’est le solo de contrebasse qui a bouleversé Gary…

George Mraz – double bass / Tommy Flanagan – piano / Elvin Jones – drums

Thierry Barbé

Le professeur classique de Gary à Paris. Il insistait sur une bonne technique et l’ouverture d’esprit.

« Misty » Thierry Barbé «Nomade»
de Nomade

Thierry Barbé – double bass / Karine Roze – piano

Charlie Haden

Une master class avec lui à Bagnolet, en 1989, mit en lumière l’importance de transmettre un discours profond à travers son instrument ; il invitait également à être très soucieux de la qualité du son.

« Anthropology » Art Pepper Artworks
de Artworks (Artists House, 1979)

 Charlie Haden – double bass / Art Pepper – clarinet / Billy Higgins – drums

Reggie Workman

« Footprints » Wayne Shorter
de Adam’s Apple (Blue Note, 1966)

Reggie Workman – double bass / Wayne Shorter – tenor saxophone / Herbie Hancock – piano / Joe Chambers – drums

Les conseils de Reggie Workman :

  • Se rendre compte de la chance de pouvoir étudier.
  • Se donner les moyens d’acquérir une bonne technique instrumentale.
  • S’intéresser à toutes les musiques.

Mark Johnson

« If there is someone lovelier than you » Enrico Pieranunzi Trio
de New Lands (Timeless, 1984)

Marc Johnson – bass / Enrico Pieranunzi – piano / Joey Baron – drums

Les conseils de Mark Johnson :

  • Bien ressentir le rythme dans les deux mains.
  • Jouer de l’archet.
Paul Motian et Mark Johnson au festival de contrebasse de Capbreton en 1998

Gary Peacock

« St Helens » Ralph Towner & Gary Peacock
de Oracle

Magnifique duo contrebasse/guitare.

Les conseils de Gary Peacock :

  • Une fausse note (intonation) a le droit d’exister. Ne pas toujours chercher à bien jouer.
  • Accepter (même si médiocre) et aimer ce qu’on improvise de manière spontanée.

Pierre Michelot

« Willow weep for me » Dexter Gordon 
de Our man in Paris (Blue note, 1963)

Pierre Michelot – double bass / Dexter Gordon – tenor sax / Bud Powell – piano / Kenny Clark – drums

Les conseils de Pierre Michelot :

  • « Une ligne de basse « walking » doit être une mélodie à part entière. »

Henri Texier

« Bitter homes and gardens »
de Izlaz (Label Bleu, 1988)

Henri Texier – double bass / Steve Swallow – bass / Joe Lovano – tenor sax / Aldo Romano – drums

Les conseils de Henri Texier :

  • Il n’y a rien de plus important que « Le son ».
  • La justesse et le tempo doivent rester infaillibles.

Dave Holland

«Interface» Hank Jones
de The Oracle (Emarcy, 1989)

Dave Holland – double bass / Hank Jones – piano / Billy Higgins – drums

Lesson with Dave Holland :

Cette master class a eu lieu au festival de Parthenay en juillet 1992.

Les conseils de Dave Holland :

  • Trouver le mode de jeu qui convient à la musique jouée. La musique du passé (les voicings de l’orchestre d’Ellington, par exemple) a sa place dans la musique d’aujourd’hui.
  • Ne pas s’auto-critiquer en jouant.

Riccardo del Fra

« My Funny Valentine »
de Sings again (Timeless, 1985)

Riccardo del Fra – double bass / Michel Grailler – piano / Chet Baker – trumpet / John Engels – drums

Le conseil de Riccardo del Fra :

  • Si tu n’as plus rien à dire (dans ton solo), tais-toi !

John Brunton Sr (son père)

Perdido St Blues
My Blue Heaven

Les parents ont toujours beaucoup soutenu son développement musical. Ses souvenirs d’enfance sont remplis du son de la clarinette et du saxophone baryton de son père.

Les conseils de John Brunton Sr :

  • « Varie le mode de jeu d’accompagnement à la basse (mélange des choses, ne walk pas tout le temps) »
  • « Attention que le volume de l’ampli ne soit pas trop fort ! »

Défiler vers le haut